Le festival de l’Arbre Bavard met à l’honneur les jeunes créateurs et créatrices.

Nous sommes très heureux de vous présenter la toute première édition du festival de l’Arbre Bavard qui aura lieu les 7 et 8 août 2021 ! Cette année, l’Arbre Bavard, c’est 12 spectacles et 1 concert avec 3 groupes de musique. Théâtre, cirque, musique, balade contée… Faites votre propre programmation en choisissant vos spectacles préférés et l’ordre dans lequel vous voulez aller les voir ! L’entrée est GRATUITE !

LES BRULURES – Cie Punto y Trazo (Le Mans)

Les Brûlures naît de la rencontre entre un trapéziste poète et un musicien compositeur. Ils mixent leurs univers dans un duo où les mots et même le trapèze en tant qu’objet deviennent acteurs de la musique. Mélange de témoignage et conférence sur l’amour, c’est une invitation à traverser différents moments présents dans les relations, la rencontre, l’envol, la rupture, le manque, les cycles.

CHERE PEUR – La Chair Compagnie (Nantes)

Notre chair, marquée, empreinte, façonnée. Comment défaire, comment retirer, enlever, libérer ? Chair a mal dans sa chair. Nous cherchons à dés-enfermer. Geste A, geste B, geste C… encore encore encore, comme creuser un trou de plus en plus profond dans le sable alors que la mer va remonter et le reboucher. Mais l’on aura marqué le sable de nos pelles. Creuser pour trouver d’autres espaces, d’autres dimensions, d’autres possibilités de respiration.

LES CHUHUTES – Collectif 19 Platanes (Lyon)

Qui sont donc ces étranges créatures, aux frontières du vivant ? Paysages mouvants, êtres hybrides faits de tissus et de moceaux de forêt, les Chuhutes explorent notre rapport au merveilleux et à l’Autre. Accompagnés d’une création musicale originale, les êtres inventés par le Collectif 19 Platanes viennent nous confronter à l’inconnu, nourrir notre besoin d’imaginaire et nous interroger sur nos façons d’habiter l’espace.

Projet financé par le dispositif CRÉATION CAMPUS, mis en place par le réseau Art + Université + Culture avec le soutien du ministère de la Culture

ET ILS CROIVENT – Cie Notre Insouciance (Paris)

Désolé, ça ne se raconte pas, faut y aller pour comprendre, et encore… Au début c’est comme un accélérateur de particules. On sent qu’ils en ont tous vraiment gros sur la patate, à force d’être bombardés par les flux médiatiques dans tous les sens. Comme toi ou moi tu me diras, mais chez eux ça passe pas : les infos, la télé-réalité, le Quart Monde, l’Hiver qui vient avec ou sans Gilets jaunes, il faut d’urgence qu’ils nous répercutent tout ça, qu’ils réagissent. Irradiés, radioactifs.

DE L’IMPORTANCE DES PORCHS OU LA MELANCOLIE DE LA CHAISE A BASCULE – Judith Gaillard et Léon Ostrowsky (Bruxelles)

Est-ce que quelqu’un sait si je suis VIVANT ?

Un seul en scène d’après le roman City de Alessandro Baricco.

BEAT/MEXICO CITY BLUES – Cie Désesquisses (Lyon)

BEAT/Mexico City Blues est une forme de jazz-théâtre où la poésie, le jazz et la danse s’invitent au milieu des spectateurs. Nous plongeons alors dans l’univers des caves ou des jazz-club des 50’s, porté par deux acteurs, une danseuse, un saxophoniste et un percussionniste au plateau. Dans des scènes courtes, comme les chorus de « Mexico City Blues », nous (re) créons des images de l’époque et tentons de faire entendre l’énergie salvatrice de la musique face au désenchantement du monde.

LE BARON PERCHE – Nils Ruf (Le Mans)

Le 15 juin 1757, après une dispute familiale, Côme prend une décision qui va changer sa vie pour toujours. Par le récit de son petit frère, nous le voyons découvrir son nouveau monde, per- ché, où il peut rêver en toute tranquillité.

D’après Le Baron perché, de Italo Calvino

TOUT LE MONDE VEUT VIVRE – Esther Lefranc (Paris)

Par une douce nuit, Kniaz von Trépas, l’ange de la mort, fait irruption dans la chambre du comte Pozna. Ce dernier a trois jours pour trouver une personne qui acceptera de mourir à sa place. La constat est terrible : tout le monde veut vivre ! La rencontre cynique et déjantée de quatre personnages, un basson, une guitare et une voix lyrique.

D’après Tout le monde veut vivre de Hanokh Levin

REVE D’AUTOMNE – Cie Des Gens qui Doutent (Nantes/Le Mans)

Ils ont pour mémoire leur amour
Elle pas tout à fait morte
Lui vivant à demi
Se retrouvent par hasard
Et poussent ensemble un dernier cri Du fond de la tombe

D’après Rêve d’automne de Jon Fosse

A LA RECHERCHE DE L’ARCHE PERDUE – Enora Sbille (Bruxelles)

Un jour, par hasard, Charlotte Mertens, historienne, tombe sur une photo datant de 1929. Sur la photo figure son arrière grand mère, Jane Davis. Désireuse de savoir quelle fut la vie de son aïeule, elle part sur ses traces en compagnie de sa collègue, Louise Vanderstraeten. Les deux femmes sillonnent l’Angleterre et font une découverte inattendue. C’est ce passé retrouvé qu’elles viennent partager avec nous aujourd’hui.

MA FAMILLE – Manon Savary (Nantes)

Dans ce pays-là, on vend les enfants comme on respire. On en vend un quand on a du mal à finir le mois, pour s’acheter un nouveau couteau ou pour remplacer le frigidaire qui fonctionne mal. Il arrive aussi qu’on les rachète quand il faut organiser une fête de famille par exemple. Ce conte drôle, cruel et critique vous sera raconté avec humour par quatre narrateurs et narratrices. Êtes-vous prêt.e.s à entendre leur histoire ?

LA BALADE DES MURMURES – Salomé Beaulieu (Laval)

Vous apprêtez-vous vraiment à emprunter ce chemin ? Savez-vous au moins où vous mettez les pieds ? C’est une route pas très sûre, d’après ce que l’on dit… On dit qu’il ne faut pas y aller tout seul… Suivez-la, elle vous guidera. Mais avant tout, équipez-vous ! Observez tout autour de vous, écoutez… on entend quelque chose. Surtout, regardez où vous marchez, qui sait sur quoi vous pourriez tomber ? Qui sait ce que vous réserve la balade des murmures ?

 

 

LE CONCERT

VORONOI (Laval)

Les deux jeunes femmes n’ont pas d’équivalent ici pour amalgamer des effluves de jazz (vibraphone et clarinette) et des essences électroniques (machines et boites à rythmes) dans un chaudron où bouillonnent improvisations live, énergie électrique et mélodies contemplatives. Le duo du cru pourrait bien grimper plusieurs marches d’un coup et passer de secret (encore) bien gardé à découverte en pleine lumière.

SUPERVELOURS (Nantes)

Projet à géométrie variable, Supervelours est né dans une ville portuaire à l’abandon pour ensuite s’exiler dans une cave inondée du cœur de Nantes. Composée des membres du collectif La Fuite, la formation actuelle suinte une pop moite et sensuelle.

MAINE! (Laval)

Il y a des ces gènes croisés dans l’alliance étincelante de MAINE!: guitares ligne claire sous un soleil californien, chant aux graves ombragés, urgence des boîtes à rythme, vague d’électro glacées ou lignes de basse traçant au néon les revers d’un club 80’s. Les trois vingtennaires affirment déjà un sillon musical hybride, qui les voit remporter dès leurs premiers concerts le tremplin des Emergences, en 2019.

 

 

~ Infos Pratiques ~

Le Festival

Le festival de l’Arbre Bavard aura lieu les 7 et 8 août 2021.

Le festival comporte quatre scènes sur lesquelles seront représentés les différents spectacles. Tous les spectacles durent entre 30 et 45 min et jouent 2 à 3 fois au cours de l’après-midi. Une fois sur place, vous pourrez ainsi choisir vos spectacles préférés et l’ordre dans lequel vous voulez aller les voir !

Le concert aura lieu uniquement le samedi soir !

ENTREE GRATUITE

Soutien aux jeunes créateurs et créatrices

Le festival de l’Arbre Bavard souhaite être une plateforme de soutien des jeunes créateurs et créatrices. Tous les spectacles programmés au sein du festival sont donc crées et joués par de jeunes professionnel.les ou étudiant.es en voie de professionnalisation. Cette année, le festival de l’Arbre Bavard rassemble 60 artistes venant de toute la France et même de Belgique !

Localisation

Le festival a lieu à l’Anjuère, 53 240, Andouillé

Horaires

Le festival ouvrira ses portes le samedi et le dimanche à 13h30 et les spectacles débuteront dès 14h.

Le Concert aura lieu le samedi soir à 21h30.

Restauration

Sur place, vous retrouverez une offre de restauration végétarienne, ainsi qu’un bar à sirops !
Attention ! Nous ne prenons pas la carte bleue !

Normes Sanitaires

Suite aux annonces du gouvernement, un pass sanitaire sera obligatoire pour accéder au site du festival et pour voir les spectacles !

Pour la santé de tous.tes, merci de respecter les gestes barrières sur le site du festival.

Du gel hydroalcoolique sera à votre disposition sur le site du festival.

Accès

Un parking sera à votre disposition, à environ 300m du festival, vous le trouverez grâce à la signalisation sur place.

Une navette mise en place par le festival reliera la place de l’Eglise d’Andouillé au site du festival.

Si vous cherchez ou proposez du covoiturage, écrivez nous un mail à larbrebavard@gmail.com.

Réservation

Nous vous conseillons fortement de réverser car la jauge est limitée !

Si vous avez réservé une place mais que vous ne pouvez plus venir au festival, merci de nous écrire un mail à larbrebavard@gmail.com pour que nous puissions la remettre en circulation !

~ Plan du site ~

~ L’équipe ~

Alisma Boulay
production, créatrice du festival

Née en 1999, Alisma rêve de se teindre les cheveux en gris mais n’a pas encore eu le courage de sauter le pas. Elle commence le théâtre au Lycée Douanier Rousseau à Laval et continue sa formation au Conservatoire du Mans tout en étudiant en classe prépa littéraire. Elle fait ensuite un service civique au sein de la cie NBA spectacles au Mans. Aujourd’hui étudiante au Conservatoire de Montpellier, elle a à cœur de développer des projets artistiques en lien avec le territoire. Elle rêve de partir en roulotte faire du théâtre dans tous les villages de France, pour apporter un peu de joie et de poésie dans le cœur des gens.

Yvan Buttaud-Gallot-Lavallée
technique

Né en 2000, Yvan a des cheveux qui varient du blond au roux selon la lumière, mais refuse toute appellation frauduleuse telle que “blond vénitien”. Après être passé par la classe d’art dramatique du Conservatoire du Mans, il passe un BTS audiovisuel à Montaigu et en profite pour participer à de nombreux festivals allant du Théâtre du Peuple au Hellfest. Son rêve, est de pouvoir travailler le son dans plein de domaines.

Estéban Fouchet
organisation

Né en 1998, Estéban Fouchet aime ses cheveux lisses et soyeux malgré de nombreuses remises en question. Il aime la mayonnaise et les vagues à n’en plus finir, voudrait pouvoir voler sans avoir peur du vide. Il fait des études de théâtre à l’Université de Rennes 2 et intègre l’association l’Arène Théâtre avant de créer sa propre compagnie : le collectif Blagapar. Aujourd’hui étudiant au Laboratoire de l’Acteur à Paris, il rêve de partager sa passion pour le théâtre et pour l’humain avec le plus grand nombre de personnes et surtout voyager à travers le monde.

Emma Filleul
relation avec les équipes artistiques

Née en 2000, Emma met un point d’honneur à changer de coupe de cheveux chaque 9 décembre, jour de son anniversaire. Elle aime cuisiner de manière désorganisée et arriver miraculeusement à un résultat comestible et évidemment apprécié de tous. elle a fait du théâtre au Conservatoire et à la Fac, et va désormais découvrir un DUT en essayant de trouver la recette miracle. La suite de sa route reste brumeuse mais elle accomplira pour sûr ses rêves les plus flous et fous.

Elise Vauvelle
relation avec les bénévoles

Née en 1998, on reconnait souvent Elise à son 1m59 de cheveux blonds volumineux. Sous des airs de patronne et de première détentrice du diplôme «la vie au carré», elle rougit fort quand elle n’est pas sûre d’elle. Après avoir obtenu une licence d’anglais tout en validant une formation au Conservatoire d’Art Dramatique du Mans, elle a décidé de traverser la Manche pour enseigner le français à des étudiants anglais. Aujourd’hui, titulaire du CAPES d’Anglais, elle rêve de vivre dans le Sud et lier l’art, les langues et le voyage.

Méline Ferron
graphisme et décoration

Née en 2000, Méline a toujours voulu avoir les cheveux longs et bouclés mais c’est l’inverse qui s’est passé. Elle aime se balader la nuit et sous la pluie. Après avoir constaté qu’elle adorait gribouiller partout, elle a décidé de poursuivre ses études aux Beaux-Arts d’Angers. Elle rêve de voyager dans une roulotte rouge et de regarder le soleil se coucher sur la route avec ses ami.e.s trapézistes et magicien.ne.s. Elle rêve d’un monde tout doux.

Guillaume Salmon
relations public

Né en 2001, Guillaume est brun mais un peu plus blond au niveau des tempes, il aime les plantes, apprendre des choses qui encombrent son cerveau. Il commence le théâtre au Conservatoire d’Alençon puis, bac en poche, il se perd dans les couloirs de la Fac et trouve finalement son chemin au Conservatoire du Mans. Aujourd’hui étudiant à l’INSAS à Bruxelles, il rêve de pratiquer divers métiers comme astronaute, moine bouddhiste, inventeur, mycologue, poète et d’arriver à faire des choix.

Manon Savary
communication

Née en 1998, Manon Savary refuse d’admettre que ses cheveux brunissent de plus en plus avec le temps. Elle aime la nuit et les étoiles et voudrait pouvoir marcher sur l’eau. Après le bac, elle part faire des études en prépa littéraire au Mans et s’inscrit en même temps dans la classe d’art dramatique du Conservatoire. Après avoir fait un service civique au Théâtre de la Fonderie au Mans, elle est désormais étudiante au Conservatoire de Nantes. Plus tard, Manon rêve d’avoir un bateau et de partir faire du théâtre dans tous les ports d’Europe.

~ Contactez-nous ! ~

Une question ? Une suggestion ? Contactez-nous !
 

Scroll to top