La billetterie
pour la seconde édition
est ouverte !

Cette année encore, l’Arbre Bavard met en lumière les jeunes créateurs et créatrices. Rendez-vous les 6 et 7 août 2022 à Andouillé (Mayenne) pour découvrir une sélection de 12 spectacles ! Au programme : du théâtre, de la danse, une balade contée, et un concert le samedi soir ! Un évènement festif et convivial qui réjouira toute la famille !

LES SPECTACLES

ALPHA CHARLIE TROUBLE – Collectif Trouble (Berlin)

Une frontière est soudainement apparue férocement gardée par un haut-parleur. Ils/elles sont cinq à vouloir traverser et collaborent tant bien que mal à l’élaboration d’un plan pour pouvoir passer de l’autre côté. Alpha Charlie Trouble traite de notre rapport à la frontière dans un monde technocratique, à travers le prisme d’un petit groupe de personnages porteurs de visions de la vie radicalement différentes. Immersive et s’adaptant à différents espaces, c’est la première création du collectif Trouble basé à Berlin.

L’ESSENTIEL EST INVISIBLE POUR LES YEUX – Cie Véhémence (Bordeaux)

Une rupture.
Puis, des lectures.
Et l’apaisement prend le pas tout doucement. Au cœur de ces miroirs reflétant l’infinité du monde, c’est ce processus de guérison que l’on retrouve; permis grâce à ces énergies métaphysiques qui nous entourent.
C’est un immense merci à la danse, et à ces sensations provoquées par l’invisible et l’immatériel.

AGATHE ET ZOHRA – Cie La Chèvre et l’Oiseau (Méral)

Vous entendez cette chanson ? Comme une berceuse… Elle provient d’une voix douce. C’est celle de Nour, la femme qui nettoie l’orphelinat. Elle berce les deux orphelines, Agathe et Zohra en leur racontant l’histoire du figuier au vieux sage.
“Il existe un pays, un beau pays. Il est très loin d’ici. Si loin qu’on ne peut y aller qu’à vol d’oiseau. Et dans ce pays, il y a un sage. On dit qu’il a le pouvoir de retrouver la tendresse.
–  ça veut dire quoi ?
–  qu’il peut retrouver les familles de ceux qui n’en on plus”

QUISAITOUT ET GROSBÊTA – Cie Saut Mural (Nantes)

(D’après le texte de Coline Serreau). Deux valises. Deux comédiens. Deux créatures. Comment au travers de deux figures burlesques, il est possible de parler de ce que l’humain a de caché, de laid mais aussi de merveilleux ? Comment faire résonner la beauté et la poésie de l’enfance qui reste enfermée au plus profond de nous ? Des costumes, du maquillage et presque rien d’autre pour continuer de rêver et rendre sa place à l’imaginaire.

SOLDATE – Blast Collective (Paris)

SOLDATE c’est une quête sémantique participative et déjantée. Armées d’une pastèque mais sans table ronde, six comédiennes tentent de définir “Soldate”. Pour atteindre ce Graal, elles viennent mêler figure mythique, peintre de la Renaissance, et récit contemporain. Elles font s’entrechoquer les histoires de Judith, d’Artemisia Gentileschi et d’une jeune femme dans un bus de nuit.

SALUT – Camille Dordoigne et Joseph Lemarignier (Marseille)

Il y a la rencontre fortuite.
La rencontre imprévue, inattendue, inopinée, insolite, providentielle, agréable ou fâcheuse.
Il y a celle qui est préméditée, brève, fréquente, furtive, régulière, timide ou amoureuse.
Et puis il y aura la nôtre.
Ici Camille et Joseph.
Ravi.e.s de vous rencontrer.
Salut.

PIG BOY 1986 – Cie L’Excessive (Lyon)

(d’après le texte de Gwendoline Soublin)
A travers ce monologue, nous découvrons le parcours d’un paysan, Théodore Bouquet. Il reprend l’exploitation familiale qui présente déjà d’importantes difficultés financières et cela va s’accroître au fil de sa vie. Ce fermier est confronté à des choix pour tenter de sauver son exploitation au détriment de sa santé et de sa vie personnelle. Ses réponses le mèneront à sa propre perte. Pour ce jeune homme nourri au Far-West, aux élections de miss France et aux vaches de l’Ouest, la seule possibilité qu’il s’accorde est de travailler jusqu’à sa propre perte.

ROSE – Cie Notre Insouciance (Paris)

Pourquoi cesse-t-on d’être amoureux·se ?
Aussi mystérieusement que nous tombons amoureux·se ?
Aucune question n’aura autant traversé les siècles et bousculé nos cœurs. A travers des personnages issus de la pop culture, de la mythologie, et de la littérature, ROSE nous invite à repenser notre rapport à l’Autre, marqué par l’obsession de l’image de soi et la marchandisation du monde. C’est le récit de l’amour, ou de sa disparition, sur un air de piano, avec une touche d’insouciance.

LE CABARET DEAMBULATOIRE – Diane Saimond (Nantes)

Cette année, la balade contée prendra la forme d’un cabaret déambulatoire. Baroques, extravagantes, perdues peut-être, des créatures tombées de la scène, ayant trouvé refuge dans la campagne d’Andouillé, prennent vie au gré du chemin. Recréant une myriade d’images, donnant à vibrer des textes, des poèmes, des chants, bougeant au gré des danses, comme autant de parenthèses oniriques, à la rencontre du monde et du public.

ENSEMBLE – Le Sbeul (Bruxelles)

Cette année, la carte blanche du festival a été confiée à la cie Le Sbeul, basée à Bruxelles. Convaincus que le théâtre soulève par essence des questions politiques, le Sbeul s’interroge sur l’origine de cet art oratoire et se replonge dans la tradition du théâtre antique pour en questionner ses formes et l’héritage que l’on en garde. Plus de 2000 ans plus tard, ils et elles font résonner le théâtre antique sur la scène de l’Arbre Bavard.

REFLECHIR ÇA FAIT MAL À LA TETE – Inès Kachnaoui (Laval)

Nouveauté cette année, l’Arbre Bavard accueille un projet jeune pousse. C’est le mail d’une jeune lycéenne passionnée de théâtre et avide de création qui a incité l’équipe à créer ce nouveau dispositif d’accompagnement artistique. Inès écrit et met en scène un texte loufoque et sensible raconte la rencontre nocturne de deux adolescentes. Peu à peu, elles s’apprivoisent et trouvent un refuge dans la présence de l’autre. Une intimité paisible naît entre elles, seulement dérangée par l’irruption d’un groupe de policier et… de Jim Morrison

LE CONCERT

JOSEPHE – (Paris)

Riche par ses influences, l’univers de JOSEPHE se trouve au carrefour de la pop, du r&b, du hip hop et de l’ambiant. Auteure, compositrice, multi-instrumentiste et interprète, elle puise dans des sonorités électro-organiques et instrumentales afin d’accompagner la douceur de sa voix. Inspirée par des artistes tels que Frank Ocean, Ry X et Miguel; c’est l’amour, le désir et la mélancolie qui viennent teinter ses chansons.

PLUS PLUS PLUS – (Paris/Grenoble)

+++ est un groupe indépendant unissant Mel, Andrew et Max.Les 3+ associent textes en français, polyphonies, trap et rock indépendant dans leurs chansons. Leur style ? De la POP SOMBRE. Pop pour les mélodies vocales sucrées, sombre pour les textes mélancoliques et les instrumentations parfois massives, lofi ou dissonantes.

THE FLYING BRICKS – (Paris)

The Flying Bricks, quatuor manceau développe un rock sombre teinté d’influences variées telles que Royal Blood, Arctic Monkeys ou Bring Me The Horizon. Après leur premier EP Fake Empire, résolument orienté rock alternatif mêle de punk et de metalcore, le groupe nous présente avec son nouvel opus Chimeric un univers nébuleux et mélodique, alternant refrains dynamiques, couplets aériens ou ponts lancinants. Dans ses textes, les Bricks nous parlent d’amour, d’écologie, ou de leurs craintes, confrontés à un avenir incertain.

INFOS PRATIQUES

Le festival

Le festival comporte 4 scènes sur lesquelles seront présentées les différents spectacles de la programmation. Tous les spectacles durent entre 30 et 50 min et jouent deux fois dans l’après-midi. Une fois sur place, vous pourrez ainsi choisir vos spectacles préférés et l’ordre dans lequel vous souhaitez aller les voir !

Les spectacles sont joués le samedi et le dimanche.

Le concert a lieu uniquement le samedi soir.

Horaires

De 13h30 à 20h pour les spectacles le samedi et le dimanche.

21h30 pour le concert, uniquement le samedi soir !

Soutien aux jeunes créateurs et créatrices

Le festival de l’Arbre Bavard est une plate-forme de soutien aux jeunes créateurs et créatrices. Tous les spectacles programmés au sein du festival sont créés et joués par des jeunes professionnel·les ou des étudiant·es en voie de professionnalisation.

Cette année, l’Arbre Bavard accueille plus de 60 jeunes artistes venant de France, mais aussi de Belgique et d’Allemagne.

Restauration

Evidemment, les fouées et les crêpes sont de retour au festival ! Sur le site, vous trouverez une offre de restauration 100% végétarienne, un bar à sirop, ainsi qu’un bar à bières !

Nous acceptons la carte bleue ! 🙂

Prévention

L’équipe du festival vous accueille tout le week-end au stand de prévention, qui se trouve à l’accueil. Vous y trouverez des oreilles attentives et bienveillantes si besoin, des bouchons d’oreilles, des ethylotests, ainsi que des préservatifs et de la documentation sur les IST.

Accès

Le festival a lieu a l’Anjuère, 53 240, Andouillé.

Venir en voiture : un parking sera à votre disposition, à environ 300m du site du festival. Vous le trouverez en suivant la signalisation sur place.

Venir en bus : La ligne de bus 104-AD du réseau des transports régionaux Aléop assure la liaison entre la gare de Laval et l’église d’Andouillé en semaine. Départs de Laval le samedi à 12h30 ou à 18h20. Pas de service le dimanche. Ticket à 2€. Appelez le 02 43 67 22 50 pour réserver.

Venir en navette : une navette mise en place par le festival reliera la place de l’église d’Andouillé au site du festival.

Venir en covoiturage : pour réduire votre empreinte carbone, pensez au covoiturage ! Si vous cherchez ou proposez un trajet, inscrivez-vous sur cette plateforme de covoiturage que nous avons mis en place pour mettre en relation les festivalier·es.

Venir en train : la gare la plus proche d’Andouillé est Laval !

Camping

Un camping est à disposition des festivalier·es qui souhaitent dormir sur place le samedi soir. Nous servirons des petits-déjeuner le dimanche matin au stand restauration du festival.

Ecologie

Prenons soin de l’environnement ! Vous trouverez sur le site du festival des poubelles, pensez à faire le tri ! Nous utilisons des verres réutilisables et de la vaisselle compostable sur nos stands. Aussi, dans un souci d’économie d’eau, nous vous proposons des toilettes sèches.

Réservations

Nous vous conseillons fortement de réserver, car la jauge est limitée.

Si vous avez réservé une place, mais que vous ne pouvez plus venir au festival, merci de nous écrire à larbrebavard@gmail.com pour nous en informer et que nous puissions la remettre en circulation.

A noter : les billets sont disponibles sur le pass culture !

L’EQUIPE

Alisma Boulay
créatrice du festival
production

Née en 1999, Alisma Boulay a des rêves plein la tête. Loin de les garder dans un coin, elle s’en sert comme point de mire afin de créer ses projets. Si son idéalisme lui fait rêver à l’inatteignable, elle essaye toujours de s’en rapprocher au plus près à l’aide des moyens dont elle dispose. Un goût pour les histoires et l’aventure la pousse vers le théâtre où sa sensibilité se trouve comblée : elle intègre la classe prépa théâtre du Conservatoire de Montpellier en 2020 après être passée par un cursus de quatre ans au Conservatoire du Mans. Son imagination et son empathie font naître en elle une volonté créatrice par laquelle elle défend un théâtre créateur de lien et d’émotions qui questionne et fait voyager, pour ouvrir le cœur de chacun et réapprendre à vivre ensemble.

Emma Filleul
relation avec les équipes artistiques

Depuis sa naissance en 2000, Emma Filleul déteste l’injustice et sait se battre pour ce qu’elle veut et ce qu’elle considère comme juste. Très solaire, elle est à son aise au milieu de la foule et apprécie mettre à disposition des autres ses qualités de négociatrice et sa capacité à mettre en œuvre ses envies. Elle s’intéresse de très près à la médiation et à l’accessibilité des lieux de culture, et intègre en 2020 un DUT en animation sociale et socio-culturelle à l’Université de Rennes 1. Très franche et indépendante, elle défend un théâtre politique, qui pose des questions et sort le spectateur du confort de son siège pour le pousser à réfléchir sur lui-même. Son humour, sa bonne humeur et son goût de la bonne nourriture lui font rêver de rencontres et de voyages, durant lesquels son apprentissage nourrira ses créations et ses projets.

Yvan Buttaud-
Gallot-Lavallée

technique

Depuis sa plus tendre enfance, Yvan Buttaud-Gallot-Lavallée, né en 2000, a le théâtre dans la peau. Il aime inventer des histoires, et les partager avec ceux qui l’entourent. Sa passion pour le théâtre et le cinéma se précise et il tombe amoureux du son, auquel il se consacre lors de son BTS en audiovisuel à Montaigu, jusqu’à intégrer la Fémis dans le département son en 2021. L’efficacité et le professionnalisme dont il fait preuve n’empêchent pas une certaine sensibilité et une fantaisie certaine de s’exprimer dans ses différents projets. Toujours au présent et très attentif à ce et ceux qui l’entoure, il rêve d’un modèle de création collective et égalitaire à l’image du Théâtre du Soleil, dans lequel il pourrait s’épanouir et créer toutes sortes de projets.

Estéban Fouchet
relations avec les équipes artistiques

Née en 1998, Estéban Fouchet a l’habitude depuis son plus jeune âge de créer son propre chemin pour accomplir ses projets : pas de notion de l’impossible pour lui, s’il a quelque chose en tête, il saura s’en donner les moyens. Écriture, jeu, mise en scène, organisation de projets ; sa sensibilité le pousse à s’intéresser à toutes sortes de création pour défendre un théâtre pluridisciplinaire, cathartique, fort, vif et dénonciateur. Après une licence en art du spectacle à l’Université de Rennes durant laquelle son caractère travailleur et déterminé le pousse à créer plusieurs spectacles, il part à Paris pour continuer sa formation d’acteur et créer le Collectif En Flammes. Afin de transmettre l’esprit d’indépendance et de créativité qui l’habite, il rêve de créer une plate-forme de création pluridisciplinaire ou les gens peuvent se retrouver dans un esprit collectif.

Victorine Clavreul
graphisme et décoration

Victorine Clavreul a grandi à la campagne, entourée d’animaux et de végétation en tout genre. De 1998 jusqu’aujourd’hui, cela nourri sa grande sensibilité et son lien à la nature qui fait partie de son identité : apicultrice à ses heures perdues, elle s’installe à Saint-Malo où elle se consacre à la peinture afin de vivre de son art. Après être passé par une MANAA et un BTS à l’Esaa Duperré à Paris, l’air marin et le bruit des vagues alimentent ses rêves et son imaginaire qui sont la première source de sa créativité. Afin de relier ses passions, elle a pour ambition de créer un jour une ferme pédagogique accueillant des projets artistiques, une ferme « agriculturelle », où elle pourrait défendre sa volonté d’associer nature et culture.

Elise Vauvelle
relation avec les bénévoles

Le dynamisme et l’énergie dont fait preuve Élise Vauvelle sont les ingrédients secrets de la vie aux multiples facettes qu’elle mène depuis 1998. Passionnée d’anglais et de théâtre, elle mène de front une licence d’Anglais et un parcours en art dramatique au Conservatoire du Mans, et valide ses deux formations avec succès. Elle apprécie diriger une équipe autant que de transmettre ses passions, et après s’être envolée vers l’Angleterre où elle enseigne le français pendant un an, elle revient en France pour suivre un master MEEF et obtenir le CAPES dès le premier essai en 2021. Elle est aujourd’hui professeure d’anglais et, toujours passionnée, elle rêve d’un théâtre ouvert à tous qui permette une brèche de lumière dans le quotidien de chacun.

Guillaume Salmon
relations public

Guillaume Salmon est né en 2001 et depuis lors, il s’efforce de faire de la vie un terrain de jeu où l’optimisme est roi. Il aime vivre des grandes émotions et donner toute son énergie pour les projets qui lui tiennent à cœur. Qui dit jeu dit théâtre, discipline à laquelle il s’intéresse dès son adolescence, effectuant d’abord une formation en art dramatique au Conservatoire d’Alençon, puis au Conservatoire du Mans, jusqu’à intégrer l’INSAS à Bruxelles en 2020. Malgré son côté parfois lunaire, richesse pour son métier d’acteur, il garde les pieds sur terre et se consacre à des projets concrets de voyages et de créations, où il pourra se rencontrer lui-même et rencontrer les autres, en affirmant un théâtre qui crée du rêve et qui amène chacun à se remettre en question.

Manon Savary
communication

Née en 1998, Manon Savary rêve de liberté, de briser les frontières et de déjouer la peur. Elle pense le théâtre et l’art comme étant tout-terrain : pour elle, pas de soucis pour passer de la salle au champ en passant par la rue. Étudiante au Conservatoire de Nantes en parcours prépa, elle est d’abord passé par le Conservatoire du Mans où elle rencontre la majorité de l’équipe du festival de l’Arbre Bavard. Elle défend l’humain et la liberté et est déterminée à aller au bout de ses projets, qui sont nombreux. Entre mise en scène, voyage et médiation, elle veut mettre sa volonté créatrice au service du collectif pour faire valoir un théâtre qui donne le feu de vivre, qui rassemble et qui fait croire sincèrement en l’humain.

©Yann Ferron

NOS PARTENAIRES
 

Nous remercions tous nos partenaires qui nous soutiennent dans cette aventure et sans qui le festival ne pourrait pas exister !

bandeaux partenaires_site

CONTACTEZ-NOUS !

Une question ? Une suggestion ? Contactez-nous !
 

Suivez-nous sur les réseaux ! Nous sommes présents sur Facebook, Instagram, et Tiktok !

Scroll to top